Interview


Deuxième interview du blog et loin d'être la dernière. Merci à tous ceux qui participent à ce drôle d'exercice. Cette fois-ci, on file loin de Bordeaux pour se retrouver à Rodez. Arnaud nous présente son escape game crée avec son meilleur amie Jean-Marie: The Clock. 

Deux garçons passionnés, non pas dénués d'humour et qui mise sur la pédagogie, la convivialité, cela ne peut donner qu'un très bon escape game. Leur sympathie tout comme leur passion ressortent de cette interview. J'ai beaucoup aimé les anecdotes sur la création des salles. 

Je vous laisse découvrir les réponses d'Arnaud sur son établissement The Clock à Rodez.


- Pouvez-vous vous présenter? Quel est votre parcours avant d'ouvrir The Clock? 
Je m'appelle Arnard Lacaze, j'ai 27 ans. Je suis avant tout professeur de mathématique et j'exerce encore cette activité. On a ouvert The Clock plutôt par passion car ce n'est pas encore rentable dans notre campagne. 

- Pouvez-vous présenter votre établissement, vos salles et le choix du nom (The Clock)? Quelle est la particularité de votre établissement? 
The Clock est donc une salle créée par deux passionnés. On a choisi ce nom car on cherchait un synonyme de lock ou de bloquer. Un jour, on est tombé sur cette inscription qui a beaucoup plus (sur un t-shirt d'un mec dans une salle de sport^^).

Du coup notre première salle de l'examen final est bien sûr directement liée à mon expérience professionnelle, vu que j'en créé déjà un peu pour mes élèves. Et la deuxième est un peu pour mon meilleur ami qui a fait un bac en sciences et techniques de laboratoire. 
L'examen final est une salle assez simple dans le sens du décor mais où les enigmes font vraiment beaucoup réfléchir (27 énigmes à résoudre exactement sans compter la fouille); tandis que la Folie est basé sur les 5 sens et les effets hallucinogènes dus a un poison. 

La particularité de notre établissement est que nous faisons cela avant tout pour partager un moment avec les joueurs donc pas de limite de fin de partie (on a déjà eu des équipes qui ont passés 1h30 dans nos salles) on partage un verre en fin de partie pour justement échanger et partager nos expériences.

- Êtiez-vous joueurs d'escape games avant d'ouvrir The Clock? Combien en avez-vous fait? Qu'est-ce qui vous a donné envie de créer un escape game?
Nous avons fait 25 escape games avant d'ouvrir The Clock, notamment en Hongrie. Nous avons envie d'ouvrir notre salle car dans  notre région le seul escape game proposait des choses pour nous qui ne donnait pas réellement envie de retenter l'expérience par la suite...

- Vous avez fait plusieurs salles en Hongrie. Hormis la langue, y a-t'il une différence entre les salles françaises et hongroises?
Je n'ai pas trouvé de différences particulières entre les salles hongroises et françaises. Des bonnes surprises un peu partout et des mauvaises également. La langue n'a vraiment pas été un problème donc je conseille vivement. 

- Pourquoi avoir fait le choix de l'indépendance (et non de la franchise)?
Nous avons fait le choix de l'indépendance car une franchise coûtait vraiment beaucoup trop chère par rapport à la demande aveyronnaise. Et Nous apprécions être libre de faire ce que l'on veut. 

- Combien de temps cela vous a pris de réaliser votre projet d'escape game? 
- The Clock se situe au centre ville. Etait-il important pour vous d'être au cœur de la ville?
Entre la décision de créer une salle et l'ouverture, cela nous a pris environ 6 mois (je pense même 8...). Notre enseigne se trouve en plein centre ville. C'était important pour nous surtout pour être proche des habitants qui passent devant et découvrent le concept en lisant nos enseignes. 

- Du coup, il ne semble y avoir beaucoup d'escape games là où vous êtes. Est-ce que cela est un avantage, un inconvénient ou les deux? Peut-être moins de concurrence mais plus de pédagogie à avoir avec les gens qui connaissent moins les jeux d'évasion
C'est un avantage dans le sens où les joueurs sont moins exigeants. Le concept est encore loin d’être dans les meurs. Faut attendre encore un peu je pense... Mais c'est un plaisir de faire découvrir le concept à des novices.

- Avant d'ouvrir qu'est-ce qui a été le plus dur à réaliser? trouver un local, créer les scenarii, adapter les salles au lieu, ...
Le plus dur a été surtout les démarches administratives et de trouver le local. Le lieu étant facilement adaptable nous avons été très en forme pour la création de nos salles et surtout très inspiré. 

- Maintenant que vous êtes ouverts, quels sont les défis qui vous attendent?
Les défis que l'on s'est lancé, c'est de créer des escape games à la demande de plusieurs établissement (surtout scolaire) sur des journées spécifiques, genre portes ouvertes. On aimerait gagner en notoriété car je pense vraiment que des gens apprécieraient l'expérience. 

- Qu'est-ce qui vous intéresse le plus dans votre métier? Le contact avec le public, la création, la conception, ...
Ce qui nous plaît le plus est le contact avec les clients. Je pense que l'on doit être des rares salles en France à consacrer deux heures pour chaque équipe. Étant  passionnés d'énigmes de casse-têtes et de jeux de société, on prend également beaucoup de plaisir à concevoir nos salles. 

- Comment avez-vous choisi le thème de vos salles? Comment avez-vous créé vos salles?
Je pense que c'est clair mais nous avons choisi nos thèmes en fonction de notre vécu. Le nom du savant fou est le surnom de notre meilleur ami. Une dizaine de codes sont des dates d'anniversaires de nos proches. Le nom du prof est le nom de mon meilleur ami qui nous a aidé pendant les travaux.

- Vos salles sont-elles accessibles aux débutants? A partir de quel âge sont-elles accessibles? Sont-elles adaptables aux enfants?
La salle de l'examen final est particulièrement adapté aux enfants. Des énigmes simples mais trop simple parfois par des adultes qui imaginent des solutions compliqués. Nous avons déjà eu des enfants qui sont accompagnés à l'âge de 7 ans et qui ont épaté leur accompagnateur... Nous acceptons les groupes avec uniquement des enfants à partir de 9/ 10ans. 

- Quelle est la particularité de The Clock au niveau des game master?
Hormis que les game master sont deux grands bruns plutôt mignons et sympathiques au possible, je ne vois pas plus...^^

-Quelle salle de ton établissement préfères-tu animer? Et pourquoi? 
- Comment abordes-tu ton travail de game master? comme de l'animation, comme un jeu d'acteur ou autre...
Je préfère bien évidemment l'examen final car j'ai beaucoup plus participé à sa conception. On n'est pas trop dans le jeu d'acteur encore mais plutôt dans l'animation. 

- Quelle facette du métier de game master préfères-tu?
La facette du game master que je préfère est le rangement de la salle... Non je plaisante, plutôt les petites anecdotes en fin de partie que l'on échange avec les joueurs. 

- Peux-tu nous partager une histoire drôle, un moment particulier vécu lors d'une de tes sessions?
Un moment drôle parmi tant d'autres; j'ai eu une équipe qui n'a pas vu l'ouverture d'une porte pendant plus de deux minutes alors que c'était sous leur yeux (et que la porte s'est réellement ouverte) ou bien une fille qui a chuté à deux reprises car elle voulait se dépêcher. 

- Vous allez bientôt ouvrir une troisième salle, pouvez-vous nous en parler un peu? Avez-vous une date d'ouverture?
On y travaille mais on a beaucoup de projets dont je ne peux pas trop parler... Mystère! Donc aucune date par l'instant mais on y travaille. 

- Quels seraient vos conseils pour les joueurs qui viennent chez vous?
Un conseil pour nos futurs joueurs? Venez avec le sourire! 






merci Arnaud pour ton temps et tes réponses. J'espère avoir un jour l'occasion de venir à Rodez car tout ça donne très envie de prendre le temps de venir vous voir...


L'Examen final / La Folie
60 minutes ( ou plus)
de 2 à 6 joueurs
de 15€ à 32€


The Clock 

25 bis, rue du bal, 12000 Rodez


Ouvert du Mardi au Dimanche De 10h00 à 22h 
session de 2h pour avoir le temps d'échanger
theclock.rodez@gmail.com
Site internet/ Facebook 


Connaissez-vous The Clock?